Atelier de formation de technique de Mosaïque en filigrane au CCC

L’Ambassadeur de la Chine est très fier de la qualité de la formation
(L’organisation de cette formation est le signe de la bonne marche de la coopération Sino-béninoise, dixit S.E.M PENG Jingtao)

Les apprenants en formation de technique de mosaïque en filigrane ont reçu ce mercredi 5 décembre 2018 la visite du N0 1 Chinois au Bénin, monsieur PENG Jingtao. L’objectif de cette visite est de constater l’effectivité du démarrage de ladite formation et le niveau d’avancement des apprenants inscrits dans cet atelier de formation.

Il sonnait 9h15 minutes hier matin quand S.E.M Ambassadeur a fait son entrée dans la salle de formation. Accompagné par le Directeur du Centre Culturel Chinois Monsieur WEI Jun, et la Responsable des Affaires Académiques du Centre Madame WANG.

Son excellence PENG Jingtao a fait le tour de la salle pour constater de visu l’évolution de la formation. Pour la circonstance, ces jeunes béninois en formation étaient à l’œuvre ; certains pour la réalisation des dessins et d’autres optaient pour le choix des couleurs. Tout ceci est fait sous l’œil virgilant de la formatrice Madame LI Linxia, Experte des techniques de mosaïque en filigrane venue spécialement de la Chine. Après ce tour d’horizon, S.E.M PENG Jingtao, Ambassadeur de la Chine au Bénin a d’abord circonscrit le but de cette formation et a ensuite prodigué quelques conseils aux apprenants.
Selon l’Ambassadeur, la mosaïque en filigrane est une technique de patrimoine immatériel reconnu par l’UNESCO depuis des années. Il a aussi ajouté que ces techniques de réalisation sont utilisées pour faire des vases ou pour créer des objets selon l’inspiration. « L’arrivée de la formatrice Madame LI Linxia au Bénin pour former gratuitement ses jeunes désireux est signe de la bonne marche de la Coopération Sino-béninoise. La Chine a connu des réformes et elle est aussi prête pour partager ses expériences avec le Bénin. » a- t-il ajouté. S.E.M Jingtao a, pour finir exhorté les jeunes à saisir cette opportunité pour bien suivre l’Experte Chinoise de la mosaïque en filigrane afin de mieux maitriser les techniques. Il s’est dit très satisfait de la qualité des techniques données par la formatrice.


Très ravie de cette visite de l’Ambassadeur, Madame LI Linxia a salué la démarche de l’Autorité. Elle est très fière de partager ses expériences avec les jeunes Béninois désireux d’exercer dans l’artisanat et plus précisément dans le domaine de technique de mosaïque en filigrane. Elle s’est aussi réjouie de la discipline observée par ces jeunes Béninois durant les 10 jours de formation.
Rappelons que cette formation a pris fin le vendredi 7 décembre 2018 avec la remise des Attestations aux Lauréats.
Elie FANGNINOU

Publicités

贝宁中国文化中心成立30周年系列活动之格美其美——中贝艺术家交流展。

peinture 6

2018年9月15日晚,贝宁中国文化中心举行了“格美其美——中贝艺术家交流展”,此展作为贝宁中国文化中心成立的30周年系列活动之一,对中贝艺术家的文化交流起着积极的推动作用。展览开幕式现场,4位嘉宾分别发表了热情洋溢的讲话:贝宁旅游、文化与体育部长奥斯瓦尔德-奥梅基(Oswald HOMEKY);中国驻贝宁大使彭惊涛;贝宁高等教育和科学研究部办公厅主任边沃纳-库玖;中国驻贝宁大使馆文化参赞兼贝宁中国文化中心主任魏军。

12名中贝艺术家来自不同地域其中有一名叫ZINE ELABIDINE Mohamed来自摩洛哥;四名来自中国华夏文化遗产中国画院院长、北京城市山水画研究会会长杨留义、WANG Qingjian、DOU Hongshan、SU Hong;其他都是贝宁人ABAYI Victorin Philippe、NOUDEHOU Grégoire Marie、AKPINKOU Aimé alias Azébaba、DAGBETO Francel Marius、AREMON Etienne、Elon-m Catilina Amévi, AHOUANSOU Koffi Jacob Erick。他们虽然有着不同的个性与成长经历、作品风格迥异,创作和表现手法各异,但是也有很多相通之处,那就是对人生的思考和对艺术的热爱与创新,结果吸引了广大广众驻足欣赏和点赞。

58 ans d’indépendance du Bénin

La musique béninoise et chinoise célébrées au Centre Culturel Chinois

HCNY 1

Dans le cadre des 58 ans d’assertion notre pays à l’indépendance, le peuple chinois a témoigné son amitié au Bénin par un concert. C’était le mercredi 1er aout 2018 au théâtre de verdure du Centre Culturel Chinois en présence du personnel de l’Ambassade de la Chine près le Bénin et celui du CCC.

L’organisation de ce concert s’inscrit dans le cadre des festivités marquant la fête de l’indépendance au Bénin. C’est l’initiative des associations Humanité et Créativité de Horacio GJAGBESSI et Cœur Jeunesse Monde de Dieudonné FANOU soutenu par le Centre culturel Chinois. Durant 2 heures d’horloge, le public a eu droit à de belles mélodies exécutées par un orchestre composé des béninois et chinois. A l’entame, le Directeur du Centre Culturel Chinois Wei JUN a dit qu’il s’agira de célèbres chansons des 60 pour replonger les chinois et les béninois dans les temps forts de l’indépendance. Il a d’abord rappelé les liens d’amitié et de fraternité entre les deux pays avant de remercier le public pour avoir répondu à leur appel.

A son tour, Horacio DJAGBESSI, Président de l’association Humanité et créativité a expliqué que ce concert vise à célébrer la musique béninoise des années 1960 jusqu’à ce jour. A travers cette organisation, dit-il, son association envisage de créer une plateforme culturelle pour aider les jeunes à émerger dans le monde culturel en matière de la danse et de la musique chinoise.

Mme WANG

Le personnel de l’Ambassade de la Chine près le Bénin a joué le rythme  traditionnel béninois appelé « Djimbé », signe d’un véritable brassage culturel entre les deux peuples.

Elie FANGNINOU

 

 

NÌHÀO

Citation

Festival Mi-automne au Bénin

Les chinois résidents au Bénin célèbre l’événement

C’est par une démonstration folklorique et culturelle que les chinois résidents au Bénin ont démarré la soirée ce samedi 22 septembre 2018 au Centre Culturel Chinois de Cotonou en présence de plusieurs invités de marque. L’occasion pour eux de témoigner l’amitié entre le Bénin et la chine.

Dans son allocution, Madame LI YI, Conseillère politique à l’ambassade de la chine près le Bénin et représentante de l’ambassadeur, a fait savoir que le festival mi- automne est un moment de réunion familiale, de rassemblement entre les amis en Chine. Elle a pour finir, souhaité une très belle soirée aux chinois et aux béninois.

A son tour, madame Shi YAJUAN, Présidente de l’Association des chinois résidents au Bénin a d’abord remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de la présente soirée avant d’ajouter que ce festival est une occasion de retrouvailles entre les ressortissants chinois au Bénin. Elle a saisi l’occasion pour dévoiler la mission assignée à l’association. A l’en croire, l’association est née pour rassembler les chinois résidents au Bénin afin de contribuer au développement  et à la croissance économique. Cette association, dit-elle, joue aussi un rôle important pour promouvoir l’amitié sino-béninoise.

Hermine KOKOSSOU

Festival Mi-automne au Bénin

Les chinois résidents au Bénin célèbre l’événement

C’est par une démonstration folklorique et culturelle que les chinois résidents au Bénin ont démarré la soirée ce samedi 22 septembre 2018 au Centre Culturel Chinois de Cotonou en présence de plusieurs invités de marque. L’occasion pour eux de témoigner l’amitié entre le Bénin et la chine.

Dans son allocution, Madame LI YI, Conseillère politique à l’ambassade de la chine près le Bénin et représentante de l’ambassadeur, a fait savoir que le festival mi- automne est un moment de réunion familiale, de rassemblement entre les amis en Chine. Elle a pour finir, souhaité une très belle soirée aux chinois et aux béninois.

A son tour, madame Shi YAJUAN, Présidente de l’Association des chinois résidents au Bénin a d’abord remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de la présente soirée avant d’ajouter que ce festival est une occasion de retrouvailles entre les ressortissants chinois au Bénin. Elle a saisi l’occasion pour dévoiler la mission assignée à l’association. A l’en croire, l’association est née pour rassembler les chinois résidents au Bénin afin de contribuer au développement  et à la croissance économique. Cette association, dit-elle, joue aussi un rôle important pour promouvoir l’amitié sino-béninoise.

Hermine KOKOSSOU

A la découverte du thé chinois

Le Centre Culturel Chinois a organisé ce lundi 24 septembre 2018 dans la salle polyvalente dudit centre, un salon de découverte du thé chinois sous le thème  « A la recherche de parfums : la culture du thé chinois». Faire connaitre au public la saveur et les vertus du thé, c’est l’objectif poursuivi par le directeur du Centre Culturel chinois en organisant la dernière activité entrant dans le cadre des 30 ans dudit centre.  A cette occasion, plusieurs autorités de marque ont pris part à ce salon de thé ainsi que cinq experts du ministère chinois de la culture.

Pour Wei JUN, Conseiller culturel de l’ambassade de la république populaire de la Chine et Directeur du Centre Culturel Chinois, c’est une fête au cours de laquelle les chinois ont coutume de se rassembler sous la lune pour déguster du thé ou de l’alcool.  Et c’est pourquoi dit-il, les invités ont été disposés autour d’une table comme en famille, avec une lune artificielle au dessus d’eux. Il s’agit, dira le conseiller technique du ministère de la culture Richard SOGAN, d’un instant de convivialité, d’échanges, d’union et de communion mais aussi de partage d’un patrimoine culturel millénaire que la Chine apporte à notre pays. Au-delà d’une dégustation du thé, ce salon a été l’occasion de couper et de déguster le gâteau du trentième anniversaire du Centre Culturel chinois.

Rappelons que le thé est un produit de grande consommation en chine. Il existe 4 types de thé : le thé vert, le thé rouge, le thé blanc, le thé wulong.

Le thé vert : le thé est un thé dont les feuilles, après la cueillette, sont le plus flétries et chauffées à haute température dans de grandes bassines placées sur le feu, afin de conserver la couleur originaire. Le thé vert est aimé par les chinois pour sa saveur aromatique, son goût moelleux, et sa couleur très vive.

Le thé blanc : se produit uniquement en chine. C’est le thé qui connaît la transformation la plus faible, les feuilles sont simplement flétries et séchées au soleil, il n’y a ni torréfaction ni roulage, donc le thé blanc est recouvert encore d’un duvet blanc.

Le thé wulong : ou le thé bleu, est un type de thé semi-fermenté entre le thé vert qui n’est pas oxydé et le thé noir dont  l’oxydation est complète. Il a donc une saveur en même temps frais et sucré.

Le thé rouge : les chinois nomment le thé rouge ce que les occidentaux appellent le thé noir. Le thé rouge est un thé entièrement fermenté (plus de 80%). La couleur rouge correspond à celle de l’infusion du thé. La fabrication du thé rouge doit connaître un processus compliqué, y compris le flétrissage, le roulage, et la fermentation.

Elie FANGNINOU